06/09/2005

Chinoiseries


Jouer de folles arabesques derrière ton paravent indien
Mettre Chênée et Cheratte en bouteille et bien secouer
Et comme au final du Grand Prix nous en asperger
Pour, avec nos langues, les corps lécher le tien, le mien

Parcourir ta vallée, tes collines, en aspirer les sommets
Puis replonger avidement au coeur de ta forêt
A la chasse au petit champignon érogène
Ta main pressant marche avant mon changement de vitesse
Ta langue lustrant le cuir du pommeau
Et voici que les mécaniques soudain se déchainent
Nos mains, nos langues, nos corps entrent en liesse
C'est Champagne in Paris pour un dernier tango.

14:35 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.