06/09/2005

La menthe


Attention le poète vient de presser la menthe
Entre ses mains pour en extraire les sucs
En préliminaires il a fait chauffer la menthe
Après l'avoir effeuillée des pieds à la nuque

La menthe généreuse et bien fournie
Dans un mouvement de renversement soudain
S'est écoulée en caresse sous la ceinture de l'homme
Toute chaude et avec appétit
Lui tentant de protéger sa vertu de la main
Trop tard le ver était déjà dans la pomme

Le poète a désormais un falzar vert et gris
Tandis qu'en bouteilles la menthe refroidit
En voulant passer la menthe à la casserole
Il ne savait pas que celle-ci était folle.

Moralité :

Si tu veux la menthe à l'eau
Enfiles d'abord ton maillot !

20:17 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.