07/09/2005

La bonne pipe du soir


Je me fais penser à un de ces vieillards
Regardant se coucher le soleil et les ans
Devisant en souvenirs jusqu'au plus tard
Un peu comme trainent les enfants

Enfant après le lit l'école et puis la vie
Vieillard après le lit, l'autre lit
Comme cette pipe sans cesse s'éteignant
Qu'une allumette s'en va raviver un instant

Et cette jolie jeune femme en bicyclette
Avec le vent s'engouffrant dans sa jupette
C'est comme la cerise sur son gâteau
Le vieux lion rêveur s'endormira bientôt

20:36 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

la pipe virtuelle .. la femme virtuelle le viellard rêvant de l'usage des deux par tous les deux

Écrit par : aramis-le-rimailleur | 07/09/2005

Cher Aramis On va finir par croire que j'écris à double sens...Je viens de rallumer ma bouffarde et je peux te dire que le goudron qui crépite au fond de mon fourneau n'a rien à voir avec du goudron blanc.

Écrit par : Jacques | 07/09/2005

sur ma montagne mis en lien sur mon hyper ballad aussi
à bientôt

Écrit par : carole | 09/09/2005

Les commentaires sont fermés.