09/09/2005

Syndical jusqu'au bout du torchon


La pluie lentement de mon toit coule chez moi
C'est vrai qu'il est vraiment en mauvais état
Et faute de moyens il le restera
Pour le réparer, j'y ai perdu le droit

Fauchmanne au tout début du mois
Grevé de dettes, PA et autres factures
Mon salaire, comme la tête, roule en sciure
Les déboires à sec à mon seul endroit

Un bassin rouge et un seau vert
Comme un nouveau front syndical
Dans ma salle de de bains bancale
Récoltent l'eau gratuite pour la terre

C'est déjà çà !

16:29 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.