19/09/2005

Les poches


Le poête s'en va et s'en vient poches trouées
Qu'importe pour lui la couleur du ciel
Les repas de presque rien constitués
Malgré tout enfin sa vie est belle

Cette nuit encore poches sous les yeux
Il ira ravitailler en bouffe son chat
Puis il se couchera seul mais heureux
Parce qu'à ses côtés il sait qu'Elles sont là.

17:49 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci, Pour la correction , c'est fait :-)

Écrit par : Poussière de lune | 20/09/2005

Les commentaires sont fermés.