23/09/2005

ANTE-MORTEM


Au plus bas rayon de la noblesse
Le poète crache son sang bleu au bassinet
Enfin ce qu'il en reste, très peu en fait
Alors que la compagne ultime le presse

Elle est belle en sa robe de noir satin
Et elle lui tend doucement sa main
L'entraîne à sa suite vers le grand lit ouvert
Il la suit vers les entrailles de la terre

Subjugué il en oublie sa misère
Mais soudain fait un pas en arrière

"Non pas maintenant la Belle il est trop tôt
Viens donc il me reste un peu de sous
Allons plutôt boire un der au bistrot
Ma main dansant sous tes dessous"

La Mort ne l'entend pas de cette oreille
"Mais non, impossible, tu n'as plus d'oseille"
Mais le poète, lui, à l'oeil qui luit
Il dresse au ciel une carte de crédit.

16:32 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.