27/09/2005

Danse des vieux


Pas besoin de djembé pour les fourmis dans les jambes
Si tu as envie de t'éclater, éteins la lampe
A nos âges, la nuit, tous les chats sont gris
Mais nos corps, encore, rêvent de folies

Bergère, viens te coucher sur ma peau de mouton
Et comptons-les un à un à tâtons
Il y en aura un de moins que septante
Si tu veux, du moins, si encore çà te tente

Nous nous dirons le prénom de Walesa
Avant de goûter à la fondue valaisanne
En espérant ne pas tomber en panne
Entre l'angelus et le glas.

01:13 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.