27/11/2005

Hard (pour un peu changer)


Si je voulais te décrire en poésie
Je ne mettrais pas de gants
Je te toucherais tant et tant
Qu'à la fin tu en sois polie

Je te ferais rouler mes mots
Jusqu'au plus intimes courbures de ton dos
Là où mes mains se posent
Quand ta jouïssance prend la pose

Je dessinnerais la fine dentelure
de ton sexe, humide et chaud
Au profilé de ma langue bien dure
Te léchant mieux qu'un choco

Te basculerais en position de chienne
Pour aller plus loin en toi
T'encaviarder à la Caspienne
Avec tout mon jus rien qu'à moi.

00:51 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.